Présentation

       

———-D’abord passionné par le be-bop, le batteur Clément Abraham s’est progressivement intéressé à toutes les musiques des diasporas africaines. Ses influences sont donc multiples parmi les héritiers de Papa Jo Jones – l’un des inventeurs de la batterie moderne. Après une dizaine d’années à Paris, puis 4 à Dakar, il vit en Bretagne depuis 2003 et se consacre principalement au jazz.

Formé au CIM de Paris, puis aux conservatoires de Colombes et Cergy-Pontoise, il a développé, en plus de ses compétences de batteur, une approche mélodique et harmonique en travaillant le piano et le vibraphone. Il sait faire sonner un groupe comme il l’entend, mais, et c’est la magie du jazz, explique-t-il, «ce sont les musiciens avec lesquels je joue qui donnent vie à ce que j’écris».

La plupart de ses sources d’inspirations viennent de la musique africaine-américaine : Thelonious Monk, Charles Mingus et Wayne Shorter, mais aussi James Brown et Fela Kuti, ou Dave Holland, Joshua Redman et Steve Coleman.

Le Clément Abraham Quartet

———-Cela fait bientôt dix ans que le quartet sillonne les routes de Bretagne et d’ailleurs pour présenter sa musique. Le groupe est constitué depuis le début de Nicolas Péoc’h au saxophone alto, rejoint plus tard par Charles Bordais au piano et Simon Le Doaré à la contrebasse. 

Tous apportent leur personnalité au service d’un projet qui donne lieu, au printemps 2019, à l’album « The Outsider », bien accueilli et diffusé notamment sur France Musique ou Fip.

Création en quintet

———-Après plusieurs albums remarqués par la chronique, le batteur et compositeur Clément Abraham étoffe la formule de son quartet.
Un groupe à la cohésion impeccable, bien rôdé par des années de tournée, qui entame sa mue printanière. L’idée d’inviter un soufflant supplémentaire bouscule les habitudes, les repères, et apporte ainsi une nouvelle dimension au projet.

Tout en conservant une base rythmique solide et un sens du groove imparable, la dynamique du trombone ajoute un supplément d’âme et d’énergie. La mélodie, le tempo demeurent au centre de la musique, auxquels ce nouveau partenaire de jeu vient amener son expérience.
4 +1 = du plaisir avant tout, du souffle, et de l’envie.